La pièce de théâtre

(En cours)

Sur un fond historique relativement secondaire mais présent, la pièce imagine la vie de Shakespeare à partir du peu que l’on sait historiquement de lui mais surtout à partir de ce que son œuvre, considération première, fondamentale et incontournable , laisse transparaitre de sa vie intérieure, de son idéal de vie intemporel, de ses aspirations hermétiques à la vérité, de son identité secrète.

L’objectif de la pièce est de faire vraiment vivre ce que Nicole Marchand considère comme « le vrai Shakespeare » , comme la conscience et l’esprit de Shakespeare, caché/révélé sous les formes trop souvent mises en avant de sa dramaturgie.
L’accent est donc mis sur le secret intime de l’âme de Shakespeare, le Mystère de « qui » il était vraiment, et de qu’était sa quête la plus véridique, ses doutes, ses déchirements et ses certitudes .
La première scène, (son départ pour Londres et sa séparation provisoire avec se femme, Anne Hatawy), laisse déjà percer ce qui sera le sujet de la pièce entière : l’ardent désir de Shakespeare d’atteindre , à travers les épisodes concrets d’une vie à la fois personnelle et sociale, vie professionnelle et amoureuse, à la lucidité totale, à la pensée salvatrice : Ce « salut », comme il le nomme, est de s’élever au Penser Divin qui libère, de l’illusion du temps, des sens, de la douleur et de la mort.
Les voiles à travers lesquels émerge , scène après scène, une pareille doctrine, quasiment hérétique, seront levés peu à peu jusqu’à faire sentir la tragique impuissance de Shakespeare à pouvoir, à une époque de conflit religieux dangereux, interdisant la liberté de conscience, exprimer clairement sa vision des rapports de l’Homme à ce qu’il appelle, en raccourci, « Dieu ».
Bref : un débat vivant, avec l’Infini, l’Absolu, le Parfait. On y voit Shakespeare se colleter avec ses pièces, on le voit jouer aussi dans ses pièces, en extraire le suc pour ses acteurs, ses spectateurs et pour nous donc… spectateurs du 21ème siècle.
Nous ne pouvons donner ici la façon dont Nicole Marchand réussit à projeter les spectateurs d‘aujourd’hui non seulement dans un temps révolu mais aussi dans plusieurs temps et plusieurs espaces parallèles. une pièce étrange et fascinante !